État d’esprit

État d’esprit

État d’esprit

Mardi 5 mars 2019. 19h10. Bruxelles.

Maison de ville à 3 étages à Ixelles. Henri se trouve avec son épouse Nathalie dans la cuisine au premier étage.

Ensemble ils préparent le dîner tout en discutant de leur longue journée de travail.

Tout d’un coup, la discussion tourne au vinaigre. Henri se met en colère pour une raison qui échappe totalement à sa femme Nathalie.

Nathalie est face à une situation, un stimulus externe. Elle a le choix de sa réaction à ce stimulus, à cette situation.

Elle pourrait par exemple soit :

  • Ruer dans les brancards, s’énerver, crier, dire des choses du genre « c’est toujours la même chose avec toi : tu ne m’écoutes pas et tu t’énerves tout de suite ! J’en ai marre à la fin ! » voire quitter la cuisine dans un état maximal de colère et de stress ;
  • Culpabiliser et croire dur comme fer qu’elle est le déclencheur et la responsable de l’état de colère de son mari et se confondre en excuses voire chercher le pardon de son mari à tout prix ;
  • Quitter la cuisine tout simplement sans mot dire afin de s’éloigner de la colère de Henri car Nathalie cherche à éviter tout conflit à tout prix ;
  • Perdre tous ses moyens et être tétanisée sur place ne sachant quoi dire ou quoi faire ;
  • Accepter que son mari s’énerve ; laisser l’orage passer et demander très calmement à Henri ce qui se passe afin de savoir comment, éventuellement, elle peut l’aider.

Une situation, plusieurs états d’esprit pour une réponse.

Lundi 10 juin 2019. 10h46. Anvers.

Lieu de travail de Henri. Conseil d’Administration dont Henri fait partie.

Alors que la réunion se déroulait jusqu’à présent de manière efficace et respectueuse, le Directeur s’en prend violemment à Henri sur un aspect de son travail qu’il juge insatisfaisant. Le ton de voix est dur, les mots cassant et l’attitude générale humiliante d’autant plus que cela se passe en plein milieu du Conseil d’Administration devant les autres membres du Conseil.

Henri pourrait par exemple :

  • Partir en claquant la porte ;
  • Accepter la situation, gérer son émotion immédiate et exprimer ce que cette situation pour le moins inconfortable génère chez lui comme ressentis et pensées et embrayer de manière très factuelle sur la situation jugée insatisfaisante par son Directeur ; puis proposer une résolution en dehors du cadre de la réunion ;
  • Se mettre en colère et s’énerver devant un tel manque de respect et de ce fait remettre son Directeur en place quitte à lui manquer également de respect ;
  • Se taire et ne rien dire étant donné son état de surprise et d’abattement.

Une situation, plusieurs états d’esprit pour une réponse.

Dimanche 7 juillet 2019. Parc de Tervuren.

Nathalie est à vélo en compagnie de sa jeune fille Marie. Nathalie et Marie se sont lancés le défi de faire trois fois le tour du Parc à vélo.

Oui mais voilà : Marie n’est plus motivée. Marie fait sa victime, son petit Caliméro. Elle aimerait que l’on s’apitoie sur son pauvre sort. En plus, elle a maintenant mal aux fesses et aux bras.

Quelles sont les choix de réaction qui s’ouvrent à Nathalie ?

Par exemple :

  • Ignorer les plaintes, faire comme si de rien n’était et continuer ;
  • S’énerver quitte à perdre les pédales verbalement (« comme tu es ch…. ! Toujours la même chose ! Quelle paresseuse ! » etc.) et faire beaucoup de mal à la relation avec sa fille ;
  • Encourager Marie, lui dire qu’elles ont décidé de faire cela ensemble et que c’est un chouette défi de filles et qu’elles seront super contentes de l’avoir fait après-coup !
  • Penser que « purée ! c’est toujours la même chose ! je fais cela pour lui faire plaisir et passer du bon temps avec elle et voilà comment je suis récompensée !! Je vais arrêter de passer ma vie à m’occuper de tout le monde avec autant de désir. C’est décidé, plus jamais je ne proposerai quelque chose à faire ensemble ! » ;
  • Engager le dialogue et voir ce que Marie proposerait ; peut-être que les 3 tours lui font peur ; peut-être qu’elle est mal installée sur son vélo ; peut-être qu’elle est simplement de mauvaise humeur et que Nathalie va laisser passer l’orage et lui demander comment elle pourrait l’aider….

Une situation, plusieurs états d’esprit pour une réponse.

Aujourd’hui. Ici et maintenant.

Vous vous trouvez dans une situation qui vous demande d’opérer un changement important dans votre vie. Peut-être un  déménagement à l’étranger, une nouvelle prise de poste à responsabilité, une situation difficile pour votre enfant à l’école etc.

Quel état d’esprit adoptez-vous ?

« Entre le stimulus et la réponse, il y a un espace. Dans cette espace est notre pouvoir de choisir notre réponse. Dans cette réponse résident notre croissance et notre liberté. »

Viktor Frankl

Avis
Confiance en soi – Partie II
Votre commentaire

Envoyer

Your email address will not be published. Required fields are marked *

Des questions ?